Y avez-vous pensé ?

A PROPOS DE GENEALOGIE

Y avez-vous pensé ?

Chacun de nous a deux parents, quatre grands-parents, huit bisaïeuls, etc… Une génération comporte deux fois plus de quartiers que celle qui lui succède. La progression est régulière.

A la 10éme génération, un individu né vers 1950 a ainsi 512 ancêtres. Nous sommes en 1700, sous le règne de Louis XIV.

A la 13éme génération, il a 4.096 ancêtres, soit l’équivalent d’une petite ville. Nous sommes en 1600, sous le règne d’Henri IV.

Au 20éme degré, ce sont 524.288 ancêtres que nous trouvons, l’équivalent de la population actuelle de Lyon. Ceci au temps de la guerre de Cent Ans.

Et au 30éme degré tenons-nous bien, ce sont 536.870.912 ancêtres vivant vers i’an 1100, au temps des croisades, que nous lui trouvons.

Vers l’an 750, à la 36ème génération, à l’époque de Charlemagne, le nombre de nos ancêtres vivant à cette époque serait alors de 34.359.738.368.

Tout ceci est absurde, me direz-vous. La population de notre planète, et plus particulièrement celle de l’Europe, n’a cessé d’augmenter, surtout à partir de l’ère chrétienne. Approchant actuellement 2.500 millions, elle est estimée à quelques 300 millions à la naissance de Jésus-Christ. Au temps de Charlemagne, le monde entier ne possédait pas un nombre d’humains approchant de notre nombre théorique d’ancêtres.

C’est que des mariages entre parents plus ou moins éloignés ont eu lieu et que le même ancêtre revient plusieurs fois, souvent à des générations différentes. Supposons qu’un de nos grands-péres ait épousé sa cousine germaine; nous
n’avons alors plus 16 trisaïeuls, mais seulement 14. Nous savons que Charlemagne apparaît cinq cents fois dans l’ascendance de Saint-Louis qui vivait vers 1250, et plus d’un million de fois dans celle du Comte de Paris. Pas étonnant, me direz-vous, les
princes et les grands seigneurs se mariaient entre eux, mais nous issus des petites gens depuis la nuée des temps ? Détrompons-nous; de simples paysans descendent de souverains;
le roi des Belges, comme l’ex-roi de Roumanie, sont issus de Pierre Murat, modeste cultivateur. Et nous trouvons aussi les cas inverses.

Il y a peu de temps encore, on estimait qu’un Français sur deux descendait de Saint-Louis. D’études plus précises qui se poursuivent actuellement, il résulte en fait que la proportion n’est que de 1/5éme. Peut-être sommes-nous de ceux-la malgré les apparences. Saint Louis a, en 2013, des descendants vivants qui appartiennent à la 32éme génération.

Mais on continue à affirmer que Charlemagne est "le père commun de l’Occident" dont nous descendons tous vraisemblablement.

Jean Deslandes Bulletin N°3 CG-PTT-EGE

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s