30.11.1914

ELBEUF. – Du travail pour les réfugiés. – Il y a du travail assuré à Elbeuf pour toutes personnes belges ou réfugiés appartenant aux profession suivantes : Tisseurs et tout ce qui touche au tissage ; fileurs et tout ce qui a trait à la filature ; confectionneuses pour chemises et caleçons. Travail à la machine, travail à la main.

Remerciements des soldats qui sont sur le Front. – Par les soins du maire, les cigarettes, cigare et tabac offerts par la générosité publique et receuillis dans les débits de tabac MM. Laneige, Georges Goudeiry, Louis Blainville, Daniel Feuillye, Henri Moulin, Lucien Pichon et Georges Prevost ont été envoyés à divers endroits du front aux soldats de notre région. Ils ont été très touchés et ont chargé le maire de faire parvenir leurs remerciements au public elbeuvien et à MM. les débitants de tabac. En présence de la joie éprouvée par nos vaillants troupiers, le public elbeuvien aura à cœur de permettre la continuation de nouveaux envois de tabac en se montrant aussi généreux dans l’avenir que dans le passé.

Journal de Rouen du Lundi 30 novembre 1914

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s