25.10.1914

Une Adresse au Gouvernement belge par le Conseil municipal d’Elbeuf

ELBEUF. – Conseil municipal. – Une Adresse au Gouvernement belge. – La proclamation ci-après, votée, par acclamations à la séance de vendredi dernier, sur la proposition de M. Marcel Olivier, premier adjoint, faisant fonctions de maire, sera adressée au gouvernement belge :  » Le conseil municipal d’Elbeuf se réunissait ce jour 2″ octobre pour la première fois depuis que le gouvernement belge est devenu l’hôte du département de la Sein-Inférieure ;  » Adresse un respectueux salut de bienvenue aux représentants de la brillante nation belge.  » Il témoigne à Leurs Majestés le Roi et la Reine des Belges leur patriotique admiration pour la courageuse résistance opposée par leur armée à la brutale agression allemande.  » Le souvenir de l’héroïsme et de l’abnégation du peuple belge pendant la guerre de 1914, restera éternellement gravé au livre d’or des nations.  » Aucun Français n’oubliera les douloureuses émotions de la nation belge pendant que les hordes d’un ennemi sans scrupule et sans foi, reniant sa signature, souillait son territoire en semant partout la ruine, la désolation et le crime.  » Mais aucun Français n’oubliera davantage la gloire dont s’est couverte cette vaillante armée belge à cette heure tragique. Jusqu’à son dernier souffle, le soldat français qui aura vécu les journées terribles de Thuin, de Lons et de Charleroi, se souviendra de l’accueil fraternel qu’il a reçu là-bas, du réconfort moral et physique qui lui a été prodigué sans compter, avec le plus généreux enthousiasme.  » Éternellement reconnaissante de la grandeur d’ame des sujets belges à l’égard de ses enfants, la ville d’Elbeuf, dans la mesure de ses moyens, s’est efforcée et s’efforcera en toutes circonstances d’apporter un adoucissement physique et moral à ceux de ses alliés belges que le fer et le feu ont chassés de leur foyer et contraints de venir lui demander asile.  » La ville d’Elbeuf aura à cœur d’atténuer l’amertume de leur situation jusqu’au jour glorieux ou, dans une commune allégresse, les nations alliées fêteront la libération de leur territoire, l’anéantissement de l’empire germanique et l’écrasement irrémédiable d’un peuple perfide et traître, rebelle à la civilisation qui fait l’honneur des temps modernes.  » Vive la Belgique ! Vive le France !

– pour les combattants. – Un appel avait été adressé par l’administration municipale à l’effet d’obtenir des dons en nature en faveur des soldats en campagne. La population a répondu avec grand empressement à cet appel, et en quelques jours des lots importants de couvertures, sous-vétements, objets et approvisionnements divers ont été déposés à la mairie et transmis à l’autorité militaire. L’administration continuera à recevoir des envois qui lui seraient adressés.

Journal de Rouen du dimanche 25 octobre 1915

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s