24.09.1914

Elbeuf. – Conseil municipal. – Le conseil municipal s’est réuni mardi dernier à huit heures et demie du soir, en session extraordinaire sous la présidence de M. Marcel Olivier, adjoint, faisant fonction de maire. M. Renoud est nommé secrétaire.
Communications de l’administration. – M. Olivier pense être l’Interprète du conseil en adressant un souvenir ému à la mémoire des soldats tombés sur les champs de bataille et qui sont venus expirer en notre ville.
– Communication est donnée des remerciements adressés par les détachements d’artillerie ayant stationné à Elbeuf, pour l’accueil si sympathique qui leur a été fait par la population pendant leur séjour. Il en a été de même des troupes et des blessés qui sont passés dans nos gares ou un service de distribution gratuite de vivres et de liquide est assuré de jour et de nuit, depuis le début de la mobilisation, par les soins et avec le concours généreux des habitants.
– Il y a tout lieu d’espérer que la consommation de gaz pourra continuer à être assurer normalement, la Compagnie nationale d’Eclairage ayant obtenu la livraison de quinze à dix huit cents tonnes de charbon dont elle se préoccupe du transport rapide.
– Mme Leloup est propriétaire d’un immeuble rue de Paris, qu’elle a mis gracieusement à la disposition de la ville pour l’installation temporaire du Lycée dont les locaux sont actuellement transformés en hôpital militaire. Des remerciements lui sont adressés.
– Emission de monnaie divisionnaire. – A l’exemple des villes de Rouen, du Havre, etc.., l’administration d’accord avec M. Charlet, directeur de succursale de la Banque de France, s’est préoccupée de la situation crée par l’état de guerre, du manque de monnaie divisionnaire. Après entente avec la Chambre de commerce d’Elbeuf, un projet d’émission de coupure de 0fr50, de 1fr et de 2fr., par tranche de 50000 francs et jusqu’à concurrence de 500000 francs, a été établi M. Charlet ayant accepté d’en être le séquestre, l’échange des billets se fera à la caisse de la Banque de France. Les frais d’émission seront supportés par moitié par la Ville et la Chambre de commerce. Les billets seront revêtus des signatures du maire d’Elbeuf et du président de la Chambre de commerce et d’un timbre sec aux armes de la Ville. Leur remboursement sera effectué dans un délai d’un an après la conclusion de la paix. Après quelques observations échangées entre les conseillers, le projet est adopté à l’unanimité.
– Service de ravitaillement. – La garantie donnée par la ville à la Banque Béranger-Pelletier pour le service de ravitaillement en farine, est transférée au nom de M. Courteheuse, comptable, à Elbeuf, en remplacement de M. Raphael Lacroix, qui n’a pu continuer ce service.
– Garde des voies de la ville. – Le conseil vote un crédit de 1000 francs pour rétribuer les gardiens préposés, la nuit à la surveillance des principales voies d’accès de la ville qui ont été, de plus, munies de chaines garantissant une circulation contrôlée.
– Décès de militaires. – Sont ensuite ratifiées les dispositions prises par l’administration municipale pour l’inhumation des soldats décédant en notre ville : 1° Cercueil en chêne fort pouvant permettre l’exhumation ; 2° Service des Pompes funèbres de 4° classe ; 3° Couronne offerte au nom de la ville ; 4° Concession perpétuelle au cimetière Saint-Jean à proximité du monument  » Aux morts pour la Patrie  » ; 5° Croix et inscription pour identifier le défunt.
L’ordre du jour étant épuisé, la séance publique est levée et le conseil se constitue en comité secret.
– Ecole primaire supérieur des garçons. – L’école ouvrira, comme il avait été dit, le 2 octobre, à 8h1/2. Le directeur se tiendra à la disposition des familles pour recevoir les inscriptions ou pour leur fournir les renseignements qui pourraient leur être utile, tous les jours de 9 heures à 11 heures, à partir du dimanche 27 septembre.
– Société française de secours aux blessés militaires. – La quatrième liste de souscription pour le fonctionnement de l’hôpital auxiliaire n°3 installé à l’école Fénelon s’élève à 1053fr.25, portant à 5572fr.25 le montant total à ce jour. Les souscriptions sont reçues à l’hôpital (école Fénélon), de 9 heures à 11 heures et de 14 heures à 17 heures.

ref : Journal de Rouen du jeudi 24 septembre 1914

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s