Un petit fils disparu Des bruits malveillants

Publié le Mis à jour le

Journal de Rouen du lundi 1er février 1915

ELBEUF. – Disparition. – M. Gabot, cantonnier municipal, demeurant à Elbeuf, impasse Revert a signalé à la police la disparition de son petit-fils Félix Cabot, âgé de quatorze ans. Ce jeune homme, dont le père est >>lire la suite

Journal de Rouen du mardi 2 février 1915

ELBEUF. – Bruits malveillants. – Une légitime Protestation. – Des gens malintentionnés autant que malavisés ayant fait courir le bruit que la maison de mercerie Klimpt, à Elbeuf, était allemande, Mme Charles Klimpt >>lire la suite

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s