Taxis parisiens

Publié le Mis à jour le

Le général Gallieni, gouverneur militaire de Paris a l’idée d’une manœuvre nouvelle pour l’époque : le transport d’une division d’infanterie à l’aide de taxis réquisitionnés. Au cours de la nuit du 7 au 8 septembre 1914, les chauffeurs de taxis parisiens, payés à la course, amenèrent à pied d’oeuvre au nord-est de Paris 6000 hommes environ.

Journal de Rouen du jeudi 3 septembre

Elbeuf. – Une lettre de soldat. – La famille de l’un de nos concitoyens actuellement sur la frontière de l’Est a reçu, il y a quelques jours, une lettre dans laquelle il exprime son « grand plaisir d’avoir vu des alboches ». Nous avons eu alerte, dit-il, hier, à une heure et demie dans l’après-midi. Nous avons fait trois kilomètres et sommes restés ainsi jusqu’à  la nuit. Nous sommes rentrés nous coucher sans toutefois nous déséquiper, c’est à dire sans enlever nos cartouchières, bidon et musette, et le fusil entre les jambes.  » Rien n’est survenu cette nuit, mais ce matin vers six heures, nous sommes partis rejoindre la section de mitrailleuses qui était sur un pont et grande, je vous assure, fut notre joie de voir arriver à sept heures un peloton d’artillerie allemande. Nous avons aussitôt fait feu et en moins de trois minutes tout était rendu. C’était une jolie pièce de théâtre que de voir les chevaux et les hommes tomber morts ou blessés. Ceux qui n’avaient rien se sont rendus immédiatement en levant les bras après avoir jeté leurs armes.  » Nous n’avons été aucunement émotionnés et c’est en riant que, baïonnette au canon, nous avons amené les prisonniers et ramassé les morts. Nous sommes très contents. » On nous signale en ce moment une division de cavalerie à cinq kilomètres; nous allons pouvoir encore nous amuser. Tous ces gras-la sont des froussards, nous en viendrons facilement à bout !  »

Conseil municipal.- Le conseil municipal s’est réuni vendredi dernier, à huit heures et demi du soir, en session ordinaire, sous la présidence de M. Marcel Olivier, adjoint, faisant fonctions de maire. M. Renoud est nommé secrétaire. M. Olivier fait un appel en faveur des familles belges qui se voient dans la triste nécessité, par suite de la guerre, d’abandonner leurs foyers. Il termine en en demandant au conseil de mettre à la disposition de l’administration une somme de 500 francs pour subvenir aux besoins des émigrants qui viendront…- Le conseil décide ensuite d’allouer aux familles des employés et ouvriers communaux mobilisés une indemnité égale à la différence entre leur solde militaire et leur traitement mensuel. De plus la ville effectuera pour leur compte le versement du pourcentage imposé par la caisse des retraites. – MM. Beaucousin et Marais sont désignés comme assesseurs du maire pour la révision des listes électorales consulaires. L’ordre du jour de la séance publique étant épuisé, le conseil se constitue en comité secret.

Société française de secours aux blessés militaires. – La 2° liste de la souscription ouverte pour le fonctionnement de l’hôpital auxiliaire n°3, installé à l’école Fénelon, a produit la somme de 1865 fr., portant à 3845 francs le total des souscriptions à ce jour. Les souscriptions sont reçues à l’école Fénelon, de 9 h. à 11 h. et 2 h. à 5 h.

– Foire Saint-Gilles. – La foire de septembre qui se tenait mardi dernier, sur la place du Champ-de-Foire, ne comportait, en raison des circonstances actuelles, que le marché aux bestiaux dont l’importance fut des plus réduites. Le matin, il fut amené sur le marché 25 vaches vendues de 350 fr. à 600 fr.; 9 porcs gras, de 0 fr. 40 à 1 fr. 40 le kilo, et 25 porcs de lait vendus de 25 à 40 fr. L’après-midi, le marché aux chevaux ne put avoir lieu, aucun animal n’ayant été amené.

– Réquisition des chevaux. – Une réquisition supplémentaire de chevaux aura peut-être lieu d’ici peu. Les propriétaires seront priés de se tenir prêts à présenter à la commission leurs chevaux même reformes, des que cela sera nécessaire.

ref:JPL 3_251 – 3 septembre 1914 – Journal de Rouen (1791-1944)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s