07.01.1915

1415 : Désastre d’Azincourt.
1515 : François 1er. Triomphe de Marignan
1615 : Louis XIII à l’aube de la monarchie absolue
1715 : Mort de Louis XIV
1815 : Waterloo. Chute de Napoléon
1915 : Démarrage de l’Europe en guerre
2015 : Je suis Charlie

Journal de Rouen du 7 janvier 1915.

ELBEUF. – Société française de secours aux blessés militaires. – La huitième liste de souscription pour le fonctionnement de l’hôpital auxiliaire n°3, installé à l’école Fénelon, s’élève à la somme de 2.149 fr. 20, portant à 9.889 francs 55, le montant total des dons en espèces recueillis à ce jour. Les souscriptions sont reçus à l’hôpital (école Fénelon), de 9 heures à 11 heures, et de 2 heures à 5 heures.

Tirage d’obligation. – Il sera procédé lundi prochain, à 3 heures du soir, à l’Hotel-de-Ville (salle d’audience du conseil des prud’hommes), au tirage d’une obligation de l’emprunt de 62.000 fr. de la ville d’Elbeuf.

Méfaits de cambrioleurs. – M. Homére Gourdin est propriétaire d’un café-restaurant champêtre situé dans l’île Lecomte. A la suite de la mobilisation, Mme Gourdin, restée seule, décida de fermer momentanément son établissement et loua en ville un logement rue Henry. Elle se rendait de temps en temps à son habitation de l’île Lecomte, dont les appartements étaient restés garnis de mobilier et ou se trouvaient encore les approvisionnement de son commerce. Il y a quelques jours, Mme Gourdin constata qu’après avoir brisé un carreau de la porte d’entrée, des malfaiteurs s’étaient introduits dans sa maison dont les meubles avaient été fracturés et bouleversés. Une certaine quantité de linge et d’effets d’homme, de femme et d’enfants avaient disparu, ainsi que les chaises du café, des lampes à pétroles, verrerie, cuillères à café, casseroles, vaisselle, réchauds, bouteilles de liqueurs, etc. Les cambrioleurs avaient du pour accomplir leur forfait, utiliser une voiture ou faire de nombreux voyages. M. Marie, commissaire de police, ayant ouvert une enquête, les soupçons se portèrent sur une nommée Marie Douville, âgée de 35 ans, qui, après perquisition opérée à son domicile, rue de Seine, 5, dut passer des aveux. Une partie des objets volés, avait, en effet, été retrouvée chez elle, mais elle se refusa de dévoiler les noms de ses complices. Maintenue en état d’arrestation, Marie Douville a été conduite à Rouen par les soins de la gendarmerie.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s